Présentation du projet 

 

Tout commence par une amitié politique, un rêve commun, puis germe une graine de projet... Un projet paysan qui se veut autonome, ouvert aux échanges, à la découverte, à la recherche, aux rencontres et expérimentations. Ce désir commun prend naissance au cours de l'été 2013, lorsqu'un bon ami paysan bio nous propose de mettre à notre disposition 3 hectares près de Pornic (44) et de nous accompagner dans cette aventure naissante.

Nous ne pouvions rêver mieux : un site riche en biodiversité, en végétation, un sol fertile, divers micro-climats très différents et autres atouts naturels qui captent souvent notre regard enchanté.

 

 

    Nous nous mettons aussitôt à poser sur papier nos envies : créer une ferme pédagogique en permaculture, créer des animations culturelles et politiques autour de la nature, participer à la vie du territoire, développer de nouvelles pratiques autonomes, autogérées et écologiques autour de la paysannerie, renouer avec des pratiques anciennes efficaces et respectueuses des équilibres naturels, mettre en branle le système agricole productiviste sous perfusion économique de l'UE, et enfin donner l'envie à d'autres aventuriers et aventurières de se lancer dans des projets semblables...

 

Le concept de permaculture étant centrale dans notre projet, il mérite ici d'être développé.

 

    Il s'agit d'un processus visant à observer, tenter de décrypter les rouages du Vivant et s'en inspirer afin de créer des systèmes humains harmonieux et résilients, où les éléments (habitation, verger, pâturage, potager, serre, etc) sont agencés de manière à créer un équilibre dynamique grâce à une somme d'interactions bénéfiques.

Comme on dit : "Le tout est plus que la somme des parties".

La permaculture porte le germe d'un monde d'abondance des biens essentiels. Elle s'inspire des modes de vie des peuples premiers : l'humain y retrouve sa place au sein de la Nature, c'est à dire qu'il passe d'un lien d'exploitation à un lien de coopération.

La pratique de la permaculture suggère une posture d'humilité et de questionnement permanent.

 

 

 

    Au sein du projet nous avons choisis de nous concentrer sur l'aspect initial de la permaculture, à savoir paysan : sous forme de techniques agricoles manuelles, respectueuses de la faune et de la flore, (sans labour ni produits phytosanitaires, avec couverture végétale, associations de plantes, etc) de manière à enrichir la biodiversité du site et la fertilité du sol.

Un accent est mis sur l'autonomie en ressources afin de minimiser l'utilisation d'intrants (plastique, eau, électricité, etc...).

    Grâce à l'ensemble non exhaustif de ces techniques, la permaculture permet d'atteindre une production optimale sur une surface minimale, permettant entre autre un accès facilité à la terre. Elle vise à créer des écosystèmes durables et autonomes, riches et féconds, beaux et nourriciers.

 

Le design de notre ferme comme nous l'imaginons d'ici 4 à 5 ans :

    Après moult échanges, rencontres et réflexions croisées, nous faisons le choix de créer deux structures complémentaires pour que le projet s'incarne :

 

    La SCEA (Société Civile d'Exploitation Agricole) "Les demains dans la terre", créée au 1er Février 2014, a pour but d'héberger une activité économique sous forme d'une distribution de paniers de légumes bio au départ, et qui tendra doucement à se diversifier vers d'autres productions : spiruline, fruits, champignons, fruits rouges, aromates, transformations artisanales diverses...

Elle nous permet aussi d'être reconnus en tant que paysans, d'en vivre un peu et de participer au financement d'un support matériel et pédagogique pour l'association (hangar, matériel de traction animale, achat des arbres, mise en place du site, etc).

La SCEA a également pour objectif de développer un nouveau rapport à la terre, de reconstruire les liens d'entraide et de solidarité au sein du monde paysan, détruits ces 30 dernières d'années, et enfin, d'y démontrer la viabilité de la permaculture.

 

    Une association "Permapinpin" qui nous permet d'élargir le champ des possibles, notamment l'enrichissement de l'environnement local (naturel, culturel, social, etc).

Ainsi, nous voulons initier une dynamique de proximité, collective, solidaire et participative à travers l'organisation d’événements culturels, de rencontres, discussions, débats, ateliers pratiques, théoriques et diverses initiatives à imaginer...

De plus, nous désirons favoriser la biodiversité sur le territoire en nous basant sur les principes de la permaculture et en soutenant d'autres initiatives de même démarche.

Notre volonté seconde est de commencer cette mutation par nous-même en appliquant ces valeurs à la vie interne de l'association.

En effet, l'organisation interne se fait de manière horizontale, autogérée, comme un équilibre dynamique, où la parole est libérée et où les décisions se prennent par consensus.

 

    Ces deux entités nous permettent d'agrandir l'étendue de nos champs d'actions et de faciliter la mise en place du projet.

L'association et la SCEA participent de concert à l'élaboration de la ferme pédagogique et expérimentale en permaculture.

 

    Nous espérons que notre projet en inspirera de nombreux autres !

 

 

Nous vous proposons un schéma représentant les thématiques et activités portées par les deux structures, ainsi que les ponts existants entre elles.

 

Télécharger
Présentation globale du projet avec le schéma
Présentation globale du projet.pdf
Document Adobe Acrobat 261.0 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Alain Wilmet (samedi, 25 janvier 2014 17:45)

    Salut les gars qui sont là, Salut les filles s'il y en a et salut à toi Martin!
    Si je comprends bien et je ne suis jamais certain d'être véritablement certain, je serais donc le premier à venir déposer ma fiente scribouillarde sur l'Eden Communard des "demains dans la terre". Gageons qu'elle n'acidifie point cette terre où vous plongez vos demains. "Les demains dans la terre"!
    N'est-il point là métaphore plus passionnante, d'autant que très vraisemblablement involontaire, quant à l'avenir qui nous est à tous promis, aimables congénères adeptes pourtant du bel et bien vivant? Mais peut on jamais être véritablement Vivant si ne se pose l'horizon, fut-il lointain, de sa propre finitude. L'un donnant son sens à l'autre et réciproquement.
    Allez! sans rancune, ce n'était là que matière organique propre à se branler le chou en attendant de les planter, à la mode de chez vous, comme il sied, la mode de ceux qui marchent debout!
    C'est très sincèrement que je ne vous souhaite qu'une seule chose; garder la conscience pour poser, chaque jour que vous vous ferez, LA bonne question. Pour le reste, vous ferez comme les copains, dont je m'espère; vous vous démerderez au mieux!
    Un regret toutefois par rapport à votre site.
    Ainsi, pour avoir eu la primeur de découvrir avec Martin, lors de nos séances de Design pour puceaux, les photos de la "Mare aux Fées", je l'aurais bien vue en page de garde tant la Poésie qui s'en dégage m'a d'emblée parue constituer le cœur battant du lieu. Mais ce n'est là que parole de vieux farfadet sitôt perdue qu'à peine prononcée!

    Amitiés à tous.

  • #2

    Pierre (lundi, 03 février 2014 14:31)

    Bravo félicitations pour votre optimisme et pour vos projets et réalisation

  • #3

    Klara (mardi, 06 mai 2014 12:58)

    Waouw, ça en jette les copains! Je suis drôlement contente et fière, pour vous, pour moi, pour le terre, pour la vie qui en a bien besoin, les plantes et les animaux, bref... trêve de blabloésie, bien joué et que le vent vous accompagne.
    K

  • #4

    MORIN (mardi, 27 mai 2014 00:33)

    Bonjour! :-)
    Je suis heureuse de constater que votre projet réponde à mes diverses demandes. J'aurais l'occasion de les découvrir vivement et humainement samedi, lors de votre crémaillère. Vous pouvez donc me compter parmi vous. Je serais seule.
    Par contre, je voudrais savoir s'il serait possible d'avoir un coin ou poser ma tente pour dormir le soir. J'ai de la route à faire pour rentrer et une communion le lendemain. Mais je désire profiter de la soirée.
    Bien à vous,
    Stéphanie

  • #5

    les demains dans la terre (mercredi, 28 mai 2014 08:47)

    Bonjour Stéphanie,

    nous serons accueillir de t'accueillir sur notre ferme samedi et de te faire partager nos rêves permacoles !

    Pas de problème pour poser ta tente, nous avons prévu un espace camping pour cela.

    A samedi !

    Et merci à vous toutes et tous pour votre soutien ! Cela nous fait chaud au coeur !

    Yoann, pour la ferme les demains dans la terre

  • #6

    Roxane (mardi, 26 janvier 2016 20:46)

    Je vous félicite et vous soutiens à 100%. Jai en effet le même projet mais qui n'est pour le moment pas encore né puisque encore en germination dans ma petite tête. Mais tout y est: creer une ferme en permaculture, le maraîchage bio, et en faire une ferme pedagogique pour faire connaître aux autres et éduquer les enfants ( mais pas que!) à l'importance du retour a la terre et le respect de celle ci. Pour moi, le bonheur se trouve là et pas ailleurs. Mais je ne sais pas encore par où commencer. Mais c'est un rêve qui a déjà toute sa forme dans mes pensées et je prendrais tous les conseils si vous voulez bien m'en donner. En premier lieu je cherche a profiter de mes congés pour pratiquer du woofing et pouvoir partager votre expérience. Vous accepteriez d'accueillir une novice qui partage votre projet ? Le travail ne me fais pas peur et j'ai soif d'apprendre !

  • #7

    sylvain (lundi, 07 mars 2016 00:19)

    Bonjour à vous tous. j'habite la ville de québec. Votre projet fait partie de mon rêve depuis quelques années. Je souhaite aller vous aidez dans mes congés qui serais la fin de semaine ou dans mes vacances ce printemps et cet été. Je suis un débutant dans le domaine de la permaculture par contre, je suis un excellent ouvrier ayant oscillé aux travers l'agriculture urbaine et en champs (ferme biologique) De plus, je participe et j'ai participé à des projets dans la collectivité à travers les jardins collectifs, la récupération alimentaire et matériaux de construction. Je suis un excellent cuisinier de passion se spécialisant ds la conservation des aliments (la lacto-fermentation, la désydratation et la cuisine végétalienne crue) Présentement je me suis fixé 2 objectifs spécifiques ds la ville de québec qui se terminerons à la fin de l'automne si tout va ds le bon sens. Je suis briqueteur- maçon de profession mais je ne cadre pas avec les stéréotypes de gars de la construction. J'ai également une formation en relation d'aide; éducation spécialisé et mon objectif de vie est la croissance spirituelle. J'aimerais partager avec vous tout ces beaux cadeaux que la vie m'offre. Au plaisir de vous rencontrez et bonne continuité.